…ou les péripéties, croquis de vie, états d'âme et traits d'esprit, d'une pétillante Mam'zelle à Paris.

Contact

06 72 52 90 77
contact@mamzelle-sou.com
Rejoignez-la ici !
RetourAccueilHaut

sou_hallucineeLa terrifiante théorie de l’encerclement

Prenez un groupe de jeunes donzelles trentenaires sublimes, brillantes, indépendantes et dans la force de l’âge (oui oui je sais, mais comme j’aime à vous le rappeler de temps en temps, on est sur mon blog ok ???!!alors je dis CE QUE JE VEUX)

– Mettez-les face à leur effarante réalité

– Utilisez le pernicieux complexe de la comparaison

– Faites les répondre à la question fatidique du « Et toi alors, t’en es où ma chérie ??? »

– Laissez reposer et observez…

Bon bah si vous voyez rien, rapprochez-vous un peu, ça doit être votre myopie qui vous démange. Allez ! Faites pas vos timides, approchez j’ai dis ! Roh ! Mais doucement hein, allez pas me les effrayer en plus ! Bien donc là, si vous vous concentrez bien, vous devriez être en mesure d’en voir une ou deux en état de panique naissant. Elles sont faciles à repérer celles-là. Regard un peu hagard et dans le vide, un léger pli au coin de l’œil droit et un petit rictus au niveau de la commissure de la lèvre gauche, à force de formuler depuis 1 ou 2 ans un nombre incalculable de fois  « Ah!! Mais nan !!! Mais c’est pas vrai !! Ah mais suis trop heureuse pour toi ma poule !! »

Expression qui, malgré leurs talents de comédiennes avérées, commence à sonner faux.

Un autre moyen mnémotechnique de reconnaître ce sujet c’est qu‘elles font souvent des petits tours sur elles-mêmes. Des petits 360 degrés discrets en levant haut le cou, en plissant les yeux, et en faisant mine de fouiller ou chercher quelqu’un. Vous les voyez là ? En fait, elles sont tout simplement en train d’essayer de repérer paniquées, un sujet dit « semblable » à savoir une autre jeune femme trentenaire qui n’a PAS comme elle, pour projet imminent de créer un petit chérubin, mini-elle.

Généralement, elles se retrouvent et se reconnaissent assez vite au cœur de cercles concentriques qui se forment assez subrepticement autour d’elles les encerclant dangereusement au fur et à mesure que les mois passent.

Hier encore, elles étaient 3 ou 4, les « résistantes » qu’elles s’appelaient. Celles qui sincèrement juraient de ne pas céder à la pression sociale, et sous AUCUN PRÉTEXTE OKKKKKKK ??

Bon bah …voilà quoi. Échec cuisant retentissant. Vous en observez peut-être encore 1 ou 2 max qui se démènent et qui s’agitent nerveusement en faisant bonne figure mais pas plus.

Le cercle qui se resserre aura bientôt raison d’elles…à n’en pas douter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RetourAccueilBas