…ou les péripéties, croquis de vie, états d'âme et traits d'esprit, d'une pétillante Mam'zelle à Paris.

Contact

06 72 52 90 77
contact@mamzelle-sou.com
Rejoignez-la ici !
RetourAccueilHaut

sou_grimaceRéunionite aigüe

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le titre du jour ne fait pas référence à cette grande et furieuse affection qui vice, tel le vers dans la pomme, notre laborieux quotidien.

Vous savez, cette agaçante manie qu’ont certaines personnes qui, dans le dessein de justifier leur mirobolant salaire, se sentent obligées d’être de toutes les bonnes sauteries ? Enfin, on s’entend hein, disons plutôt qui se sentent obligées d’être de tous ces « rassemblements » que vous ne connaissez certainement que trop bien, pendant lesquels on « revient vers vous asap », en faisant une « to do », tout en listant les « next steps » pendant que votre boss se plaint qu’il est vraiment « sous l’eau » donc que c’est vous, pauvre pomme, qui allez prendre le « lead » sur ce dossier ==> par pitié, à ce moment précis de la description, ne mettez pas un objet contondant entre mes mains, ça pourrait méchamment déraper ;-)

Donc non, je ne parle de cette réunionite aiguë là, mais de cette bienfaisante maladie dont certaines personnes ont été irrémédiablement atteintes. La maladie de celles et ceux qui ont vu ça :

 

 

 

IMG_2477

et ça :

IMG_2473

et çà :

IMG_2384

ou encore ça :

IMG_2478

sans oublier ce phénomène là :

IMG_2472

ou bien même ça :

IMG_2394

en barbotant là :

IMG_2392

avant de siroter un rhum arrangé en matant ce coucher de soleil là :

IMG_2471

puis de réaliser qu’ils en ont abusé mais pas grave, ils déculpabilisent en lisant çà :

IMG_2475

Vous l’aurez compris, je parle de ceux qui ont goûté à la douceur de vivre, aux chaudes journées d’été (quand c’est l’hiver en Métropole et qu’on se caille les miches), à la pluralité des cultures, au métissage des visages et des couleurs, aux mets farouchement épicés, aux randonnées luxuriantes, aux paysages infiniment variés (Patrimoine Mondial de l’UNESCO, rien que ça ;-), aux goûtus rougails saucisse, au rhum très très (trop ?) arrangé, aux ‘ti bouchons,  aux litchis fraîchement tombés des arbres, aux sourires francs et à la bonne humeur ambiante…

Bref, je parle de ceux qui ont non pas été piqués par les vilaines dengue et chikungunya mais par la clémente Île de la Réunion :-). Et comme disent les locaux, « La Réunion, on y vient par hasard et on y retourne par amour ». Si c’est pas beau… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RetourAccueilBas