…ou les péripéties, croquis de vie, états d'âme et traits d'esprit, d'une pétillante Mam'zelle à Paris.

Contact

06 72 52 90 77
contact@mamzelle-sou.com
Rejoignez-la ici !
RetourAccueilHaut

sou_embeteeLes funestes pépiements du passé

C’était un autre temps.

Un temps où elle avait l’esprit de contradiction.

Un temps où elle avait le (mauvais) goût de la provocation.

Un temps où elle était dans une quête effrénée et désespérée de célébrité.

Un temps où cette âme n’ « avait encore rien à perdre et déjà tout à gagner »

Mais ça, c’était avant.

Car un jour, tout avait changé.

Un jour, elle avait rejoint le droit chemin, fait amende honorable, et tiré un trait sur le passé.

Un jour, elle avait travaillé, acharnée, mais toujours amusée.

Et elle avait ainsi, pauvre hère, côtoyé les étoiles, tutoyé le succès, goûté à la félicité.

Et puis…

Un boomerang qu’on croyait avoir envoyé aux portes des limbes, est revenu.

Un égarement que même sa mémoire avait effacé, est réapparu.

Un pépiement qu’on croyait pour toujours oublié, de nouveau entendu.

Un effroyable et acide reflux numérique gravé à l’encre (in)DE(lé)BILE.

Et c’en est fait : tous, ensemble, sont atterrés ; elle, seule, est à terre.

Une vie ruinée par les funestes pépiements du passé…

________________________________________________________________________________________________________________

Pour clore ce billet d’humeur, je laisse la parole aux plus grands. Les mots qui suivent ont été prononcés par les comédiens de la troupe de Molière pour la 1ère fois en juin 1666 au théâtre du Palais Royal…et hier à la Comédie-Française par la troupe du même nom.

351 années séparent ces deux représentations, et pourtant, l’écho est encore retentissant…

LE MISANTHROPE, 1666, (MOLIERE)

Morceaux choisis…

ACTE 1, SCENE 1

Alceste

Non : elle est générale, et je hais tous les hommes :

Les uns, parce qu’ils sont méchants et malfaisants,

Et les autres pour être aux méchants complaisants (…)

ACTE 5, SCENE 1

Alceste

Trop de perversité règne au siècle où nous sommes

(…)

Et je veux qu’il demeure à la postérité

Comme une marque insigne, un fameux témoignage

De la méchanceté des hommes de notre âge. (…)

Philinte

Tout marche par cabale et par pur intérêt ;

Ce n’est plus que la ruse aujourd’hui qui l’emporte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RetourAccueilBas