…ou les péripéties, croquis de vie, états d'âme et traits d'esprit, d'une pétillante Mam'zelle à Paris.

Contact

06 72 52 90 77
contact@mamzelle-sou.com
Rejoignez-la ici !
RetourAccueilHaut

04/01/2018

J’y vais ou j’y vais pas ? « Les Fourberies de Scapin » de Denis Podalydès à la Comédie Française

J’y vais : Parce que vous aimez le théâtre.

J’y vais pas : Parce que le théâtre vous vous en tamponnez le coquillart, mais à un point….!

J’y vais : Parce qu’on prend une leçon mais une leçon les enfants…je vous raconte pas…Benjamin Lavernhe aka Scapin est tout simplement fabuleux. (et il tire vers le haut ses petits camarades qui sont très très bons aussi)

J’y vais pas : Parce qu’il va falloir vous battre pour choper des places vu le succès fulgurant de la pièce.

J’y vais : Parce que c’est tellement bon que vous êtes prêts à passer toute la prestation debout (oui oh ! ça vaaaaa ! Ca peut arriver à tout le monde d’arriver tellement à la bourre qu’il y a même plus d’ouvreuse pour vous placer et que de peur de vous faire houspiller par les spectateurs déjà médusés et concentrés, vous faites le choix courageux…de rester debout pendant 2h…)

J’y vais pas : Parce que je suis comédien(ne) amateur(trice) et/ou professionnel(le) et que je n’ai vraiment pas envie de commencer 2018 en étant fou/folle de jalousie. Ca fait beaucoup beaucoup de mal à son égo.

J’y vais : Pour voir les fesses de Benji, future rock star des planches :-). Vous l’avez d’ailleurs vu dans le film « Le Sens de la Fête » avec Mr Bacri cette année. C’était lui le futur marié imbu de sa personne et brillamment antipathique ;-)

J’y vais pas : Parce que si je dois être très très TRES honnête, la 2ème heure m’a insupportée :-(….désolée. la 1ère heure est vraiment proche de la perfection, mais la 2ème, ça cabotine beaucoup trop, on décroche complet…Ca gâche un peu quand même….Mais pas du fait des acteurs, c’est l’histoire qui tourne en rond méchant…Molière, t’as déconné là…

J’y vais : Parce que ça faisait bien longtemps que vous aviez pas eu autant envie de féliciter un comédien pour son jeu ébouriffant…et là vous allez vous en donner à coeur joie…

Et donc bah…au final…euh…conclusion ? Moi, je serais vous, J’IRAIS…

« Les Fourberies de Scapin » . Jusqu’au 11 février 2018 à la Comédie Française, Salle Richelieu. Réservations sur billetterie.comedie-française.fr.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RetourAccueilBas