…ou les péripéties, croquis de vie, états d'âme et traits d'esprit, d'une pétillante Mam'zelle à Paris.

Contact

06 72 52 90 77
contact@mamzelle-sou.com
Rejoignez-la ici !
RetourAccueilHaut

Fin de l'(a)mi-temps

Cette fois ci, c’était bon. Ou du moins vous le pensiez. Vous l’aviez enfin trouvé cet équilibre parfait.

Vous naviguiez tel un funambule sur son fil, tendu, et pourtant si souple sous vos pieds nus. Une fois là-bas, pour « gagner » votre vie, une fois ici pour la vivre, quelle ineptie.

Vous pouviez rêver et vaquer à vos occupations les plus folles. Aimer, lire, désirer, fantasmer, méditer, écrire, jouer, vibrer, tester, raconter, recommencer.

Bref, vous aviez le temps. Vous savez cette chose qui…ah bah non trop tard, pas le loisir de finir ma phrase, il a filé en douce. Si seulement on nous le disait plus souvent. Le temps…l’étirer. Le temps….le savourer. Trouver le temps long. S’ennuyer. Vous n’auriez pas cru que ça vous plairait autant. Et pourtant, si si, ce mi-temps là était devenu votre meilleur ami.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Il n’a visiblement pas aimé être partagé, tout (a)mi- qu’il était.

L’arbitre vient de le siffler. La partie est terminée. C’est la fin de l'(a)mi-temps.

Vivement le prochain match qu’on puisse à nouveau se payer le luxe de se l’offrir, cette fois-ci, vous l’espérez, à durée indéterminée…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RetourAccueilBas